S'abonner à un flux RSS
 

Capacité d'autoépuration (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Assimilative capacity

Dernière mise à jour : 16/4/2020

A l’origine, quantité maximum de matière organique biodégradable que peut recevoir un écosystème aquatique sans que sa qualité ne soit dégradée. Par extension quantité maximum de polluants qu’il peut recevoir sans que sa qualité ne soit dégradée.

Cette notion est extrêmement dangereuse à utiliser car les polluants non biodégradables ne sont pas éliminés mais simplement plus ou moins temporairement stockés dans les sédiments. De plus, toute modification, même minime des apports en matière organique ou en nutriment modifie l'équilibre de l'écosystème et peut avoir des conséquences sur sa trajectoire écologique.

Voir : Autoépuration, Biodégradation.

Outils personnels