S'abonner à un flux RSS
 

Niveau de protection (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Protection level

Dernière mise à jour : 23/1/2020

Dans le domaine de l'hydrologie et de l'assainissement on utilise surtout ce terme pour caractériser la qualité de la protection offerte par un ouvrage hydraulique ou hydrologique. Le niveau de protection est généralement exprimé en termes de période de retour d’insuffisance.

Éléments à prendre en compte

Il est important de tenir compte des éléments suivants :

  • La pluie, phénomène à l'origine des perturbations hydrologiques, est un phénomène auquel on ne sait pas donner précisément une limite supérieure (voir Pluie maximum probable). Ceci signifie qu'il n'est pas possible de se protéger contre tous les événements ; il est donc indispensable d'accepter un risque de dysfonctionnement.
  • L'occurrence des événements hydrologiques est totalement aléatoire. Il est donc totalement impossible d'utiliser la notion de période de retour statistique pour prévoir la date du prochain événement susceptible de provoquer des dégâts.
  • Le risque résulte non seulement du caractère plus ou moins perturbateur de l'événement hydrologique, mais également de la plus ou moins grande vulnérabilité des éléments protégés par l'ouvrage. Ceci signifie que deux événements de même ampleur ne provoqueront pas nécessairement les mêmes conséquences.
  • La relation entre l'importance de l'événement hydrologique et l'importance de ses conséquences n'a aucune raison d'être linéaire. Il s'agit plutôt d'une relation faisant apparaître une succession de paliers reliés par des augmentations brutales (effets de seuils).
Crue de la Seine ; crédit photo Carine Morin_Batut.

Choix d'un niveau de protection

Ces différents éléments montrent que le choix d'un niveau de protection n'est pas une décision simple. Cette décision devrait normalement être prise en fonction de la gravité probable des dégâts susceptibles d'être provoqués par une gamme d'événements dépassant de plus en plus la capacité de l'ouvrage. Il ne faut cependant pas tomber dans une conception trop technocratique reposant par exemple sur un calcul économique tentant de minimiser la somme du coût des travaux et du coût global des dégâts ou dommages, qu'il est en outre impossible d'apprécier précisément. En effet, on risque alors de comparer des éléments de nature très différente (dépenses consenties par la collectivité, nombre de victimes, impact psychologique ou social des dysfonctionnements, etc.). Voir aussi Risque.

Nota : En anglais, le terme protection level est considéré comme équivalent aux termes recurrence interval ou return period.

Outils personnels