S'abonner à un flux RSS
 

Facteur limitant (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Limiting factor

Dernière mise à jour : 4/5/2020

Dans un écosystème, un facteur limitant est un facteur écologique dont la valeur (on parle souvent d'intensité) est réduite en dessous d'un seuil minimum ou dépasse un seuil maximum pour une espèce donnée.

Élément d'historique

Ce concept a été élaboré au milieu du XIXème siècle dans le cadre de la recherche agronomique. Il ne concernait alors que le nutriment limitant (carbone, azote, phosphore) qu'il fallait supplémenter pour augmenter le rendement, tout apport en un autre engrais n'apportant aucun gain. Il a ensuite été repris par des scientifiques d’horizons divers (chimie, nutrition, écologie, ...). Même si son application au domaine de l'écologie est plus difficile qu'en agriculture, il n'en demeure pas moins un outil intéressant de réflexion.

Notion de loi de tolérance

L'application du concept en écologie découle d'une relation dite loi de tolérance qui représente de manière simplifiée les besoins et les limites écologiques d’une espèce (voir figure 1). Pour tout facteur écologique, une espèce donnée présente ainsi une zone de préférence (zone optimale) ainsi que des limites de tolérance. Si la valeur de l'intensité du facteur écologique sort des limites de la zone de préférence (et encore plus si elle sort des limites de tolérance), ce facteur écologique devient limitant pour l'espèce.

Représentation de la tolérance d'une espèce en fonction de l'intensité du facteur écologique.

Importance et utilisation du concept

Si on essaie de réintroduire une espèce dans un écosystème ou de développer sa population, il est indispensable de commencer par déterminer les facteurs écologiques qui lui sont limitant et de ramener leur intensité dans sa zone de tolérance et si possible dans sa zone optimum. Toute action, même d'amélioration sensible de la qualité du milieu, qui portera sur un autre facteur écologique sera au mieux inefficace et souvent contreproductive. Elle n'apportera en effet aucun bénéfice direct à l'espèce visée et risque de favoriser une autre espèce potentiellement concurrente.

Voir : Ecologie.

Outils personnels