S'abonner à un flux RSS
 

Chaussée à structure réservoir (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Reservoir structure, Porous pavement

Dernière mise à jour : 6/7/2020

Ouvrage routier (voirie, parking, etc.) permettant d'écrêter les débits de pointe ou les volumes de ruissellement en stockant temporairement les eaux de pluie dans le corps de la chaussée et en les restituant à débit limité, soit dans un exutoire de surface, soit dans le sous-sol par infiltration.

Attention aux faux amis

Il faut faire une distinction très nette entre :

  • les chaussées poreuses (porous pavement, porous asphalt, porous macadam) : Il s’agit le plus souvent d’une chaussée classique ne possédant qu’une couche de roulement drainante mais dont le corps tout entier est étanche. Les chaussées poreuses servent à améliorer la sécurité routière, le confort de conduite, et éventuellement à réduire les niveaux sonores.
  • Les chaussées perméables qui sont constituées d'un revêtement perméable sur toute leur épaisseur et dont la perméabilité, de même que celle du sol support, est suffisante pour évacuer par infiltration l'eau précipitée sans nécessiter de stockage dans le corps de chaussée.
  • Les chaussées à structure réservoir (reservoir structures ) dont le corps sert au stockage des eaux pluviales et qui peuvent en outre être munies d’un revêtement drainant. Seul ce dernier type de chaussée est traité dans cet article.

Structure et fonctionnement des chaussées à structure réservoir

Une chaussée à structure réservoir est constitué d’un milieu granulaire ou d’une structure alvéolaire ultralégère permettant le stockage provisoire de l’eau dans le corps de la chaussée (couche de forme ou couche de fondation).

Elle est souvent munie d’un drain en fond de fouille qui permet à la fois une meilleure répartition de l’eau dans la chaussée et une meilleure vidange en fin d’évènement.

Une chaussée à structure réservoir est obligatoirement installée sous une surface aménagée autre que bâtiment. Une chaussée à structure réservoir se distingue d’un massif stockant par le fait qu’en plus de son rôle de stockage de l’eau elle joue un rôle structurel.

L’eau peut être introduite dans la chaussée directement par infiltration à travers le revêtement de surface si celui-ci est perméable. Elle peut également être introduite par des drains directement dans la zone de stockage (voir Figure 1). Dans le cas d’une restitution à débit contrôlé, le même drain peut d’ailleurs servir pour l’alimentation et la vidange.


Figure 1 : Différents mode d'alimentation des chaussées à structure réservoir

mot en chantier

Outils personnels