S'abonner à un flux RSS
 

Aménagement des plaines d’inondation (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Flood plain management

Dernière mise à jour : 8/4/2020

Ensemble des moyens mis en œuvre pour aménager et gérer les activités humaines dans les zones exposées au risque d’inondation.

Rôle naturel des plaines d'inondation et aménagement

Les plaines d'inondation sont les espaces naturel d'expansion des crues. Elles jouent un rôle notable dans l'amortissement des crues. De plus leur submersion périodique est une composante nécessaire à la préservation de leur qualité environnementale. Constituées de sols alluvionnaires, elles sont très fertiles, faciles à irriguer et de ce fait ont été depuis toujours utilisées pour l'agriculture. Plates et continues elles sont également faciles à aménager et constituent des lieux privilégiés pour installer les axes de circulation. Il n'est donc pas étonnant que des conflits existent entre les usages que l'homme souhaite faire de ces espaces, les aménagements qu'il y installe, et la nécessité pour la rivière de venir s'y épancher en période de crue.

Les techniques de protection (écrêtage des crues par des barrages ou protection de tout ou partie de la plaine d'inondation par des digues) ont montré leurs limites et la doctrine consiste plutôt aujourd'hui à aménager ces espaces en acceptant qu'ils puissent être régulièrement inondés. Sur le plan réglementaire, leur aménagement est encadré par des plans de prévention des risques d’inondation (PPRI) établis par les services de l’État.

Aménagement des plaines d'inondation en zone rurale

Dans les zones rurales ou plus ou moins naturelles, la fonction de champ d’expansion des crues est très largement privilégiée. Il est en effet indispensable de conserver des espaces ou des volumes importants d'eau pourront se stocker pendant les crues de façon à limiter les risques à l'aval. Les règles d'aménagement vise donc essentiellement deux domaines :

  • éviter les remblaiements, ou d'une façon plus générale, les opérations susceptibles de diminuer le volume inondable,
  • éviter le développement d'activités vulnérables à l'aléa inondation.

Ceci n'est pas incompatible avec une utilisation rationnelle de ces espaces. Par exemple une utilisation agricole ne pose généralement pas de problèmes majeurs. Il est même possible de mettre en place de façon contractuelle des dispositifs de dédommagement financier en cas de dégâts aux récoltes suite à une inondation.

Aménagement des plaines d'inondation en zone urbaine

Dans les zones urbaines, l’urbanisation est autorisée de manière conditionnelle et graduée suivant la gravité de l’aléa et suivant le niveau d’urbanisation existant. Dans les zones non actuellement urbanisées, la règle consiste à n’autoriser des constructions ou des équipements que de façon très ciblée, en particulier pour diminuer la vulnérabilité locale ou occuper les lieux en les dédiant à des activités humaines peu vulnérables (terrains de sports, élevage ou maraichage en plein champ, etc.) ou en préservant leur caractère naturel.

Un mouvement urbanistique et pluridisciplinaire s’engage pour élaborer, en partenariat entre les collectivités locales, l’État, les autres parties prenantes principales et les citoyens, des stratégies d’aménagement des territoires concernés apportant une réponse globale aux diverses difficultés et ambitions tout en limitant ou même réduisant la vulnérabilité aux inondations.

Bibliographie :

  • Bonnet, F. (2016) : Atout risques ; Éditions Parenthèses.

Pour en savoir plus :

Outils personnels