S'abonner à un flux RSS
 

Infrastructure verte (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Green infrastructure

Dernière mise à jour : 12/6/2020

Nous proposons d'utiliser ce terme pour désigner les solutions de gestion des eaux pluviales combinant la gestion de l'eau et la mise en place d'espaces végétalisés, conçues de façon à tirer partie de la complémentarité entre les deux éléments : les végétaux bénéficient de la présence de l'eau, essentielle à leur développement et la gestion de l'eau est favorisée par la présence de la végétation (infiltration favorisée et évapotranspiration).

On considère également que ces solutions doivent en plus remplir les conditions suivantes :

  • les eaux pluviales sont gérées à la source c'est à dire que chaque goutte d'eau est prise en charge au plus près de l'endroit où elle atteint le sol : on évite en particulier toute évacuation rapide ainsi que toute concentration de volume important en un même lieu ;
  • les espaces mobilisés ont d'autres fonctions que la fonction hydraulique ; dans la mesure du possible, ce sont ces autres fonctions (en particulier la fonction d'espace végétal) qui constituent les fonctions principales (et donc qui permettent de définir qui doit les entretenir) ;
  • Privilégier l'infiltration ainsi que la gestion en surface, mettant en scène la présence possible de l'eau.
Les noues végétalisées constituent un exemple classique d'infrastructure verte ; crédit photo : Bernard Chocat

On parle également de solution à la source, même si ce terme est à la fois plus générique (par exemple un parking poreux est une solution à la source mais ne rentre pas dans la définition d'une infrastructure verte) et plus contraignant en ce qui concerne l'échelle à laquelle on gère les eaux de pluie.

Certaines techniques alternatives constituent des réponses possibles à la mise en place des infrastructures vertes.

Voir également : Gestion intégrée des eaux pluviales (HU)

Outils personnels