S'abonner à un flux RSS
 

Evénement pluvieux (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Rainfall event

Dernière mise à jour : 31/3/2020

Pluie isolable de son contexte.

Le découpage d'une série chronologique continue de pluies en événements indépendants est parfois nécessaire pour faire des études statistiques (par exemple construire des courbes Intensités-durée-fréquence ou étudier des événements exceptionnels).

Comment découper un phénomène continu en événement pluvieux indépendants?

Le découpage d'une série continue de pluies en événements supposés indépendants n'est pas régi par des règles standardisées. Par exemple le choix du critère de séparation ou des temps de début et de fin d'un événement peut être fait selon des règles très diverses.

En pratique, deux méthodes sont possibles :

  • une méthode reposant sur une définition de type météorologique qui associe un événement à une situation météorologique donnée (orage, passage d'une perturbation) ; cette définition est délicate à pratiquer car il n'est pas simple de séparer des situations météorologiques successives, mais elle permet d'intégrer une information plus large ; elle est employée par Météo-France ;
  • une définition empirique, souvent appliquée en hydrologie, qui consiste à considérer que deux événements pluvieux sont séparés si les conséquences hydrologiques du premier ne peuvent plus influer sur le suivant.

Méthode pratique de découpage

Séparer les événements en fonction de leurs conséquences hydrologiques paraît assez logique du fait de l'objectif mais pose immédiatement un problème de fond : le découpage dépend des conséquences hydrologiques que l'on souhaite étudier. Il n'existe donc pas un découpage unique mais presque autant de découpages qu'il existe de problématiques. De plus les règles dépendent beaucoup de l'opérateur, ce qui fait que différents opérateurs peuvent arriver à des décompositions différentes d'une même série.

En hydrologie urbaine, un intervalle de 4 à 6 heures pendant lesquelles la hauteur totale précipitée reste inférieure à quelques mm est généralement considéré comme suffisant pour assurer l'indépendance des hydrogrammes produits. Ces chiffres sont bien sûr à adapter en fonction des échelles de temps et d'espace considérées et des caractéristiques du système hydrologique étudié.

Voir aussi  : Analyse fréquentielle, Intensité-durée-fréquence (courbes), Période de retour.

Outils personnels