S'abonner à un flux RSS
 

Digesteur (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Digestion chamber, Digestion tank, Digester

Dernière mise à jour : 4/4/2020

Dispositif permettant la stabilisation biologique anaérobie des composés azotés contenus dans les boues de station d'épuration.

Principes de fonctionnement

Un digesteur est constitué d'un réservoir fermé et calorifugé permettant la fermentation des boues dans sa partie centrale, la décantation des boues digérées dans sa partie basse et l'évacuation des gaz (méthane, gaz carbonique et azote) dans sa partie supérieure. La fermentation est accélérée par chauffage aux environs de 35°. Les boues doivent être brassées en permanence pour éviter la formation d'un chapeau interdisant l'évacuation des gaz. La récupération du biogaz ainsi produit devient un enjeu important qui permet de transformer un déchet (le méthane est un puissant gaz à effet de serre) en ressource.

Différents types de digesteurs

On distingue deux formes :

  • la digestion aérobie (aerobic digestion) qui consiste à utiliser des bactéries aérobies mésophiles ;
  • la digestion anaérobie (anaerobic digestion) qui consiste à utiliser des bactéries anaérobies mésophiles (dans le cas des installations les plus courantes) ou thermophiles (dans des cas plus rares) qui transforment la matière organique en méthane (65 à 70%) et en gaz carbonique (25 à 30%) ;

Le temps de séjour des boues, leur concentration élevée, la régularité de l’alimentation du digesteur et un brassage efficace sont des conditions importantes pour garantir une digestion performante. La réduction de la teneur en matière organique des boues atteint généralement 50%.

Pour en savoir plus :

Outils personnels