S'abonner à un flux RSS
 

Dégrilleur (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Mechanically raked bar screens

Dernière mise à jour : 2/4/2020

Ouvrage spécial constitué par un, deux, voire trois niveaux de grilles à barreaux de plus en plus serrés ou de tamis à mailles de plus en plus fines, destiné à arrêter les éléments grossiers transportés par l'eau, quel que soit le mode de transport (flottation, suspension ou charriage).

Sommaire

Nettoyage

Pour éviter que les différents objets ainsi piégés ne s'accumulent sur les grilles ou sur les tamis, il est nécessaire de les nettoyer de façon permanente. Ce nettoyage est généralement effectué par une sorte de râteau, appelé peigne, qui remonte régulièrement les détritus (refus de dégrillage) vers une chambre située au dessus de l'ouvrage. C'est d'ailleurs cette opération de nettoyage (dégrillage) qui a donné son nom à ce type d'ouvrage. Les dégrilleurs peuvent être nettoyés manuellement. Dans la plupart des cas, on utilise cependant des systèmes à nettoyage automatique, soit asservi au temps, soit asservi à une différence de niveau entre l'amont et l'aval de la grille. Les constructeurs préconisent une limitation des vitesses de l'écoulement pour assurer l'efficacité du système, pour protéger le matériel contre l'usure et pour limiter les pertes de charge.

Dégrilleur à nettoyage manuel et dégrilleur à nettoyage automatique en entrée de station d'épuration ; crédit photo : Patrick Savary

Intérêt et utilisation

Les dégrilleurs sont systématiquement utilisés à l'entrée des stations d'épuration. Leur utilisation se développe également à l'amont immédiat des déversoirs d'orage de façon à limiter le rejet d'objets flottants (bouteilles, sacs plastiques, etc.), responsables d'une pollution visuelle des milieux récepteurs particulièrement mal ressentie par les riverains. On en place également à l'amont des ouvrages comportant des pièces mobiles ou susceptibles de s'obstruer : siphons, stations de pompage, etc..

Inconvénients

L’un des inconvénients des dégrilleurs réside dans les mauvaises odeurs qu'ils sont susceptibles de dégager. Une règle absolue de conception est de ne jamais installer ce type d'ouvrage à l'air libre. Ils peuvent aussi générer des pertes de charge importantes lorsque le râteau est bloqué en position basse. D'une façon générale, les dégrilleurs demandent une maintenance très suivie, et doivent être utilisés avec beaucoup de précautions, dans les systèmes d’assainissement.

Modélisation hydraulique

Sur le plan hydraulique les dégrilleurs provoquent une remontée de la ligne d'eau de quelques centimètres à quelques dizaines de centimètres (remontée d'ailleurs souvent utilisée pour piloter les râteaux automatiques qui se mettent en action dès que la différence de niveau d'eau entre l'amont et l'aval dépasse une certaine valeur). Ils se représentent par une perte de charge singulière de la forme :


$ J = k.\frac{V^2}{2.g} $

Avec :

  • $ k $ : Coefficient de pertes de charge ($ m^{-1} $) ;
  • $ V $ : vitesse maximum d'approche ($ m/s $) ;
  • $ g $ : accélération de la pesanteur ($ m/s^2 $).

Le coefficient de pertes de charge $ k $ peut par exemple être évalué en fonction de l'épaisseur $ e $ et de l'espacement $ E $ des barreaux :


$ k = C_g.\left( \frac{e}{E} \right)^{4/3} $

Le coefficient $ C_g $ dépend de la forme des barreaux ; il peut par exemple être choisi dans le tableau ci-dessous.

Valeur de $ C_g $ en fonction de la forme des barreaux

En pratique, cette formule n'est valable que pour une grille propre et les pertes de charge réelles dépendent beaucoup de l'efficacité du dégrillage. En cas de dégrillage automatique asservi à la différence de niveaux entre l'amont et l'aval de la grille, on pourra choisir une perte de charge égale à la différence de niveau maximum provoquant la mise en route du peigne.

Outils personnels