S'abonner à un flux RSS
 

Capacité nominale de traitement (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Nominal processing capacity

Dernière mise à jour : 23/4/2020

Charge journalière maximale de demande biochimique en oxygène en cinq jours admissible dans la station d’épuration, telle qu'indiquée dans l'acte préfectoral, ou à défaut fournie par le constructeur (arrêté ministériel du 21 juillet 2015).

Définition précise

Le guide de définitions ERU fournit la définition plus précise suivante :

"Il s’agit de la charge journalière maximale de DBO5 admissible par la station, telle qu'indiquée dans l'acte administratif (arrêté d'autorisation ou de prescriptions complémentaires), s'il existe, ou dans le dossier d'incidence. De manière générale, les capacités de traitement de la STEU (Station de traitement des eaux usées) correspondent aux débits et aux charges maximum que peut traiter l'installation. Sous ces conditions maximales, le constructeur s'est engagé à ce que les niveaux de traitement exigés sur l'installation soient atteints. Plusieurs charges (exemple : DBO5, NK, etc.) et plusieurs débits (exemple : débits de temps sec, débit horaire de pointe de temps de pluie, etc.) peuvent être utilisés.

Dans notre cas, la seule capacité que nous renseignons, et appelons capacité nominale, est la charge journalière maximale de traitement exprimé en kg de DBO5/j (convertie en Eh sur la base de 1 Eh = 60 g de DBO5/j).

  • Il s'agit de la capacité constructeur (attention à la conversion en Eh pour les anciennes STEU).
  • Pour les stations saisonnières, il s'agit de la capacité en configuration de pointe.

Capacité nominale et sous-dimensionnement

Le même guide de définitions précise que la capacité nominale est essentiellement un indicateur pour le suivi police de l'eau. La capacité nominale doit donc être supérieure à la charge maximale entrante dans la STEU. Cependant, "si certaines stations sont effectivement sous-dimensionnées, il arrive cependant que, dans certains cas, cette comparaison ne soit pas significative d’une situation de non-conformité. D'une part, la capacité nominale a été établie par le constructeur à partir des données théoriques de dimensionnement et, il peut s’avérer en fait que la station de traitement des eaux usées fonctionne mieux que prévu ou qu’elle accepte ponctuellement des charges au-delà de sa capacité sans perturber son fonctionnement D'autre part, la STEU peut disposer d'un bassin de stockage interne qui tamponne les flux maximaux arrivant à la STEU (exemple des stations viticoles).Dans l'un de ces cas, il convient de voir avec la collectivité ou l’exploitant si les données de l’arrêté peuvent être modifiées de manière à se retrouver dans le cas d’une capacité nominale supérieure à la charge maximale entrante. Lorsque ce n’est pas possible, il convient de préciser dans le champ commentaires de la STEU, les raisons pour lesquelles cette différence ne remet pas en cause les performances globales de la STEU."

Outils personnels