S'abonner à un flux RSS
 

Vigicrues / procedure (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Vigicrues procedure

Rédacteur : André Bachoc.

Dernière mise à jour : 31/12/2019

La vigilance « crues » permet de prévenir les autorités et le public qu’il existe sur des tronçons identifiés de cours d’eau, et dans les heures ou les jours à venir, un risque de crues et d’inondations aux conséquences négatives, plus ou moins importantes selon la couleur de vigilance. En cela, elle est cohérente avec le dispositif de vigilance météorologique mis en place par Météo France depuis 2001, et qui couvre, en les localisant par département, l’ensemble des risques d’origine météorologique. Les deux vigilances permettent aux autorités locales, notamment les préfets et les maires, ainsi qu’au public, de se mettre en situation de réagir de manière appropriée si le danger se précise, et de gérer la situation dans de meilleures conditions.

La procédure de vigilance « crues » est active 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Elle repose sur la mise à disposition d’informations sur le site internet : www.vigicrues.fr

La gestion de ce site est assurée par le SCHAPI, en étroite association avec les Services de prévision des crues. Une partie de ces informations est en outre directement transmise par des circuits rapides et très sécurisés aux gestionnaires de crise et services de sécurité civiles concernés.

Ces informations sont délivrées de façon globale à l’échelle nationale et également de façon spécifique à l’échelle du territoire couvert par chaque Service de prévision des crues. Elles se composent en particulier :        

  • d’une carte de vigilance « crues ». Cette carte synthétise le niveau de vigilance sur les différents tronçons (ou groupes) de cours d’eau surveillés par une échelle de 4 couleurs : vert, jaune, orange, rouge ;
  • de bulletins d’information :
o    le bulletin national, élaboré par le SCHAPI, comprend un commentaire de situation générale sur le territoire national, complété d’un résumé de la situation et de prévisions sur les sections des cours d’eau en vigilance « crues » de niveau orange ou rouge ;
o    les bulletins locaux, élaborés par chaque Service de prévision des crues (SPC) pour son territoire, apportent un commentaire plus ciblé, ainsi que les observations, prévisions et tendances d’évolution sur chaque section de cours d’eau en vigilance « crues » de niveau jaune, orange ou rouge.
Exemple de carte nationale interactive de vigilance « crues ».

Ces informations sont actualisées au moins deux fois par jour, à 10h et à 16h, et exceptionnellement en dehors de ces horaires en fonction des événements hydrologiques et de l’évolution observée et prévue de la situation. Elles sont horodatées et leur horaire de prochaine mise à jour prévue est précisé.

En complément, les données observées aux stations utiles pour le suivi des crues et la gestion de crise sont mises à disposition en quasi temps réel sous forme de graphiques et de tableaux, quel que soit le niveau de vigilance.

Quels sont les niveaux de vigilance « crues » ?

Le niveau de vigilance « crues » donne l’indication la plus fiable possible sur les risques susceptibles d’être engendrés par une crue ou une montée rapide des eaux sur les cours d’eau du périmètre surveillé, ceci dans les 24 h à venir.

Il résulte d’une analyse multicritères, qui s’appuie sur la situation observée et prévue, et tient compte autant que possible des paramètres particuliers de chaque situation : niveau d’eau actuel, rapidité de la montée des eaux, caractère habituel ou inhabituel de l’événement pour la saison, présence d’activités saisonnières sensibles. Le choix du niveau est en dernier ressort de la responsabilité du SCHAPI, après proposition des SPC pour leurs territoires respectifs.

Il peut prendre l’une des 4 couleurs vert, jaune, orange ou rouge, selon la gravité de l’événement, caractérisée par les enjeux potentiellement impactés. La grille ci-dessous, établie au niveau national, définit le lien entre les couleurs de la vigilance « crues », leur signification, et leurs caractérisations.


Niveau Définition Caractérisations
Vert Pas de vigilance particulière requise Situation normale
Jaune Risque de crue ou de montée rapide des eaux n’entraînant pas de dommages significatifs, mais nécessitant une vigilance particulière dans le cas d’activités saisonnières et/ou exposées. Risque de crue ou de montée rapide des eaux n’entraînant pas de dommages significatifs, mais nécessitant une vigilance particulière dans le cas d’activités saisonnières et/ou exposées. Perturbation des activités liées au cours d’eau (pêche, canoë...). Premiers débordements dans les vallées. Débordements localisés, coupures ponctuelles de routes secondaires, maisons isolées touchées, caves inondées. Activité agricole perturbée de façon significative. Évacuations ponctuelles.
Orange Risque de crue génératrice de débordements importants susceptibles d’avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des biens et des personnes. Débordements généralisés. Vies humaines menacées. Quartiers inondés : nombreuses évacuations. Paralysie d’une partie de la vie sociale, agricole et économique : Itinéraires structurants coupés ; hôpitaux et services publics vitaux perturbés voire inopérants ; réseaux perturbés (électricité, transports, eau potable, assainissement, télécommunications...).
Rouge Risque de crue majeure. Menace directe et généralisée sur la sécurité des personnes et des biens. Crue rare et catastrophique. Menace imminente et/ou généralisée sur les populations : nombreuses vies humaines menacées. Crue exceptionnellement violente et/ou débordements généralisés. Evacuations généralisées et concomitantes (plusieurs enjeux importants impactés en même temps sur le tronçon). Paralysie à grande échelle du tissu urbain, agricole et industriel : bâti détruit ; itinéraires structurants coupés ; hôpitaux et services publics vitaux perturbés voire inopérants ; réseaux perturbés voire inopérants (électricité, transports, eau potable, assainissement, télécommunications, ...)

Quel est le lien entre la vigilance météorologique de météo-france et la vigilance hydrologique du réseau « vigicrues » ?

Pour améliorer l’efficacité de la chaîne d’alerte et la communication sur le risque hydrométéorologique global, Météo-France et le SCHAPI produisent en commun une vigilance météorologique et hydrologique, combinant d’un côté la vigilance pour divers phénomènes météorologiques, sur la base des informations produites par Météo-France, et de l’autre la vigilance « crues », élaborée par le réseau Vigicrues.

L’objectif est de caractériser le risque hydrométéorologique global dans les 24 h à venir à l’échelle des départements.  Chaque département se voit ainsi affecté de la couleur de la plus sévère des vigilances attachées à chaque type de phénomène, qu’il soit météorologique ou relatif aux crues.

A partir du niveau orange de vigilance météorologique, des pictogrammes précisent le risque, tels que « pluies-inondations » en cas de fortes pluies pouvant conduire à des inondations, ou « inondations » en cas d’inondations sans pluie.

La vigilance météorologique est disponible sur le site de Météo France à l’adresse : http://vigilance.meteofrance.com/ qui donne accès, par un lien à la vigilance « crues » sur le site http://www.vigicrues.gouv.fr/ Sur le site de vigicrues, un lien renvoie réciproquement sur celui de la vigilance de Météo-France.

Comment évolue le dispositif à court terme ?

Depuis 2016, ce dispositif évolue fortement dans différentes directions, notamment :         

  • la mise en service d’une nouvelle version en juillet 2017, permettant notamment une modernisation structurelle mais aussi l’adaptation des formats d’édition pour la lecture sur smartphones et la réutilisation des données brutes, …
  • la généralisation de la publication des prévisions des crues assorties des incertitudes qui leur sont attachées ;
  • l’extension de ces prévisions à celle des zones potentiellement inondées;
  • leur complément par le système Vigicrues Flash d’anticipation des crues soudaines.
Outils personnels