S'abonner à un flux RSS
 

Piège à charriage (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Bedtrap, Bedload trap

Dernière mise à jour : 3/4/2020

Ouvrage destiné à arrêter préférentiellement les solides transportés par charriage.

Inconvénient des dessableurs traditionnels

Les techniques de piégeage traditionnelles (dessableurs) sont fondées sur un concept de décantation et donc interceptent indifféremment solides charriés et solides transportés en suspension. Or les solides transportés en suspension :

  • d'une part, ne prennent pas, ou très peu, part à la constitution des dépôts en réseau,
  • d'autre part, contiennent souvent une fraction organique fermentescible plus importante.

Il semble donc plus judicieux de les maintenir dans l'écoulement, de façon à les transporter jusqu'à la station d'épuration. La conception d'un piège à charriage doit donc intégrer cet aspect de sélection et permettre d'éviter tout ralentissement de l'écoulement afin d'éviter la décantation.

Conception d'un piège à charriage adapté

Le principe retenu consiste à installer les ouvrages sous le radier de la conduite. L’ouverture se situe au niveau du radier et se présente sous la forme d'une fente, de largeur réduite, perpendiculaire au sens d'écoulement. La largeur du piège est inférieure à la largeur maximale de la section d'écoulement et l'ouverture occupe toute la largeur du piège. Le volume de stockage des sables est réparti en réservation dans le radier.

Exemple de piège à charriage.


Cette conception permet d'éviter la décantation dans le piège, d'intercepter les solides charriés et d'empêcher la remise en mouvement ultérieure des solides interceptés. Ce type de pièges à charriage, peut être mis en place en amont des lieux de formation de dépôt.

Voir aussi : Dessableur (HU)

Outils personnels