S'abonner à un flux RSS
 

Ingénierie écologique (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Ecological engineering

Dernière mise à jour : 21/7/2020

Ensemble des « savoirs scientifiques et des pratiques, y compris empiriques, mobilisables pour la gestion de milieux et de ressources, la conception, la réalisation et le suivi d’aménagements ou d’équipements inspirés de, ou basés sur les mécanismes qui gouvernent les systèmes écologiques. » (Chocat et al, 2013).

L'ingénierie écologique s'applique en particulier aux milieux aquatiques.

Grands principes de l'ingénierie écologique

Plutôt que de chercher à construire une définition précise, l’ouvrage "Ingénierie écologique appliquée aux milieux aquatiques : pourquoi ? comment ?" propose d’utiliser quatre critères principaux qui doivent être pris en compte pour qualifier un bon projet d’ingénierie écologique :   

  • « s’appuyer sur des pratiques de gestion et/ou de conception d’aménagements basés sur, ou inspirés de, mécanismes qui gouvernent les systèmes écologiques (processus fonctionnels biotiques/abiotiques) : Par le vivant ».
  • contribuer au maintien et/ou à la restauration du bon fonctionnement des milieux aquatiques et des services écosystémiques associés, par la prévention des pressions et des altérations potentielles et par la réduction des pressions et des altérations existantes : Pour le vivant »
  • s’inscrire dans une politique territoriale durable, c'est-à-dire dans un projet politique qui se construit dans l’espace et dans le temps, qui intègre une gestion écologique et qui soit en équilibre avec le tissu social et ses activités ainsi qu’avec le développement socio-économique et les usages du milieu : Objectifs concertés et vision intégrée ».
  • viser à garantir la résilience de l’écosystème de façon à atteindre les objectifs associés au projet avec de moins en moins d’interventions humaines. Pour cela, la capacité de l’écosystème à s’auto-organiser et à s’adapter aux changements à venir doit être fixée comme un objectif à part entière, ceci dès la conception du projet. En conséquence, il faudra réfléchir aux trajectoires possibles et laisser du temps à l’écosystème pour s’ajuster. Il faudra également intégrer les interventions humaines dans le temps propre de l’écosystème. Ceci ne signifie pas que l’entretien soit inutile, mais implique que la réflexion sur les opérations d’entretien et de gestion du milieu doit être partie intégrante du projet d’ingénierie : Durabilité, pérennité et adaptabilité ».

Applications en hydrologie urbaine et en assainissement

Les principes précédents sont mis en œuvre dans de nombreuses applications en hydrologie urbaine et en assainissement. On peut par exemple citer :


La vidéo du projet Eau MéliMélo pour en savoir plus sur l'ingénierie écologique appliquée aux milieux aquatiques.

Bibliographie :

  • Chocat B. (coordonnateur) et groupe de travail de l’ASTEE (2013) : Ingénierie écologique appliquée aux milieux aquatiques : pourquoi ? comment ? Téléchargeable sur le site de l’ASTEE.
  • Rey, F. (coordonnateur) et groupe de travail de l'ASTEE (2018) : Ingénierie écologique appliquée aux milieux aquatiques. Pour qui ? Pour quels bénéfices ? Téléchargeable sur le site de l’ASTEE.

Pour en savoir plus :

Outils personnels