S'abonner à un flux RSS
 

Gestion en temps réel des systèmes d'assainissement (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Real time control of drainage systems

Dernière mise à jour : 23/4/2020

Un système d'assainissement est dit contrôlé en temps réel si un certain nombre de variables caractérisant les processus sont mesurées dans le système et que, de façon (presque) instantanée, ces mesures sont utilisées pour mettre en œuvre des actionneurs susceptibles de modifier le fonctionnement du système.

Sommaire

Principes de base d'un système de gestion en temps réel

Le fonctionnement d'un système de gestion en temps réel peut être schématisé par la figure 1.


Figure 1 : Principes de fonctionnement d'un système de gestion en temps réel ; Source : Chocat (2005).

Ce schéma fait apparaître les 3 éléments de base qui constituent un système de GTR :

  • des capteurs qui permettent de connaître l'état du système (et éventuellement de recaler un modèle de prévision) ;
  • un système de décision (contrôleur) qui va décider des actions à entreprendre en fonction de l'écart observé entre les valeurs mesurées et l'état de fonctionnement souhaité (valeurs dites de consigne) ;
  • des actionneurs qui vont agir pour modifier le fonctionnement du système de façon à se rapprocher des conditions souhaitées (réduire l'écart à la consigne).

Ces trois éléments doivent pouvoir communiquer rapidement entre eux (idéalement de façon instantanée) et les phases de décision et de modification de la position des régulateurs doit également être très rapide par rapport à la vitesse d'évolution du phénomène que l'on souhaite contrôler.

Différents types de gestion en temps réel

La gestion en temps réel peut être locale et ne concerner qu'un ouvrage : par exemple un seuil de déversoir d'orage, un process de traitement dans une station d'épuration ou au contraire un système plus vaste, voire la totalité du système d'assainissement.

La prise de décision effectuée par le contrôleur et concernant le choix des ajustements à effectuer peut être :

  • entièrement automatisée, c'est à dire s'effectuer sans aucune intervention humaine (on parle alors de gestion automatisée) ;
  • assistée, dans ce cas un système d'aide à la décision aide l'opérateur à effectuer ses choix ;
  • entièrement manuelle : l'opérateur utilise les données disponibles, son expérience, des résultats éventuels de simulation, etc. pour déterminer les meilleures actions à mener et les mettre en œuvre.

Par exemple une station de pompage fonctionne en général de façon automatisée en mode local : L'automate de contrôle fait en effet en sorte de maintenir le niveau dans la bâche entre deux bornes pré-établies en décidant de façon automatique de la mise en route ou de l'arrêt des différents paliers de pompage


Objectifs possibles pour un système de gestion automatisée

Conditions nécessaires à la mise en œuvre d'un système de GTR

Mot en chantier

Bibliographie :

  • Chocat, B. (2005) : Gestion en temps réel des réseaux d'assainissement : bilan de 25 ans d'expériences en France et dans le monde ; TSM ; n°11 ; pp 23-34 ; téléchargeable sur : https://we.tl/t-05SXlnKCUN
Outils personnels