S'abonner à un flux RSS
 

Coliforme fécal (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Fecal coliform / FC

Dernière mise à jour : 24/6/2020

On qualifie de coliformes fécaux toutes les bactéries entériques coliformes, théoriquement strictement indicatives de pollution fécale.

On distingue les coliformes thermotolérants qui se développent jusqu'à 44°C, dont l'origine humaine est presque certaine, et les coliformes totaux qui se développent jusqu'à 37°C et dont l'origine fécale est parfois douteuse.

Différents genres

Les genres principaux sont :

  • Escherichia Coli : aux termes de la règlementation européenne, ce sous-groupe, peu pathogène mais très abondant, est utilisé comme indicateur de pollution fécale tandis qu'aux Etats-Unis on utilise un sous-groupe légèrement plus important.
  • Citrobacter, non pathogène, moins abondant ;
  • Klebsiella (en particulier Klebsiella Pneumoniae), pathogène (pneumopathies, cystites, diarrhées, etc.) ;
  • Enterobacter, également susceptible d'être pathogène (cystites, pleurésies, méningites).


Le genre Escherichia Coli constitue l'indicateur de contamination fécale le plus utilisé en France ; Source : Article Wikipédia.

Utilisation

Leur présence dans les eaux réceptrices ne prouve pas la présence de microbes pathogènes mais démontre l'existence d'un risque potentiel, un porteur de microbes pathogènes pouvant contribuer à la pollution fécale. D'autres indicateurs fécaux peuvent être utilisés, par exemple les streptocoques fécaux, Clostridium perfringens ou Pseudomonas aeruginosa.

Pour en savoir plus : https://www.inspq.qc.ca/eau-potable/coliformes-fecaux

Voir aussi : Germes témoins de contamination fécale.

Outils personnels