S'abonner à un flux RSS
 

Caniveau (HU)

De Wikigeotech

Traduction anglaise : Gutter

Dernière mise à jour : 16/4/2020

Ouvrage annexe de la voirie principalement destiné au transport des eaux de ruissellement de la chaussée. Il peut aussi recevoir des eaux provenant des surfaces riveraines, notamment par des gargouilles.

Sommaire

Fonction urbaine des caniveaux

Les caniveaux sont généralement installés en ville le long des trottoirs. Ils peuvent aussi être placés au milieu ou en travers des voies, en particulier dans les rues piétonnes. Les caniveaux deviennent alors des objets très intégrés au calepinage décoratif du sol et peuvent prendre des formes diverses (caniveaux à fente, caniveaux couverts par exemple. Des formes anciennes, comme le caniveau central de la rue, sont également réutilisés.


Même si on réinstalle souvent des caniveaux au centre des rues des centres historiques des villes, on ne leur redonne pas toutes leurs fonctions anciennes « d'égout de la rue » qui recevaient indifféremment les eaux grasses ménagères et les eaux de ruissellement ; crédit photo : Bernard Chocat.


Fonctions hydrologiques des caniveaux

Les caniveaux constituent le premier élément du réseau hydrographique urbain et à ce titre leur mode de fonctionnement mérite attention. Une partie des dysfonctionnements des systèmes d'assainissement est en effet à mettre au compte d’une mauvaise conception ou d’un mauvais état des caniveaux et des avaloirs ou des bouches d'égout.

Dysfonctionnements hydrauliques

Tout d'abord leur capacité d'écoulement doit être cohérente avec celle des éléments d’engouffrement et avec l’espacement de ces derniers. Cette capacité peut être évaluée comme pour toute conduite à ciel ouvert, à partir du rayon hydraulique et de la pente. Le choix de la forme et de la position des avaloirs et des bouches d'égout est également très important pour que la captation de l'eau soit efficace (en particulier dans les rues à pente forte) (voir Avaloir (HU)).

L’expérience montre qu’au fil du temps, l’encrassement des caniveaux, l’affaissement des bordures, la multiplication des surbaissements de ces bordures pour l’accès aux propriétés riveraines, la dégradation des matériaux et la déformation des chaussées réduisent de manière très sensible la capacité des ouvrages de surface (caniveaux et avaloirs). De plus, pendant les pluies intenses, les matériaux grossiers transportés par l'écoulement (dont souvent les feuilles des arbres) forment des barrages et colmatent les grilles des avaloirs. De ce fait les inondations de surface sont souvent autant causées par l'incapacité du système de surface à transporter les eaux vers le réseau que par une réelle saturation de ce dernier.

La déformation des caniveaux et le déplacement des avaloirs limitent souvent fortement leur capacité de captation de l'eau ; crédit photo : Bernard Chocat.


Rôle dans la pollution des eaux de ruissellement

Les caniveaux sont également le lieu privilégié d'accumulation des polluants par temps sec. Ceci est dû à des facteurs multiples : comportement des usagers, trafic automobile qui chasse les poussières et les déchets vers le bord des chaussées, techniques de nettoyage des rues (en particulier balayage), peu efficaces pour les caniveaux (surtout en cas de stationnement), etc.

En tout état de cause une réflexion doit être menée sur leur entretien et leur nettoyage.

L'accumulation des déchets dans les caniveaux et sur les avaloirs constituent une source importante de pollution des eaux de ruissellement ; crédit photo : Bernard Chocat.
Outils personnels