S'abonner à un flux RSS
 

Calamar (HU)

De Wikigeotech

Dernière mise à jour : 15/4/2020

Sigle pour CAlcul de LAMes d'eau radAR. Logiciel permettant de mesurer et de prévoir à courte échéance la pluie qui tombe sur chaque km2 d’un territoire. Calamar repose sur l'utilisation conjointe de données issues d’un réseau radar météorologique et de pluviomètres au sol.

Origine de Calamar

CALAMAR est issu de recherches menées notamment au CERGRENE de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées (Andrieu, 1986 ; Blanchet et al., 1989 ; Denoeux et al, 1990 ; Jacquet et Neumann, 1991), en liaison avec les développements réalisés pour les services d’assainissement du Val de Marne et de Seine Saint Denis (Delattre et al, 1986)). CALAMAR a été développé dès les années 1990 (brevet déposé en 1992) par la société RHEA, aujourd’hui intégrée au groupe KISTERS, d’abord pour l’hydrologie urbaine puis, à partir de 1992 au SPC du Gard (suite aux inondations de Nîmes le 3 octobre 1988) pour l’hydrologie générale. C’est le premier outil qui a permis d’utiliser des lames d’eau composites, recalant les images de réflectivité radar grâce à des mesures pluviométriques en temps réel acquises sur des réseaux au sol, assez denses (Pister et a, 2010).

Fonctions de CALAMAR

Il assure essentiellement quatre fonctions :

  • l'importation et la mise au format Calamar des données issues d’un système de mesures par radar tel qu'ARAMIS, le réseau de Météo-France ;
  • la visualisation de la distribution spatiale de la pluie, corrigée à l'aide de mesures pluviométriques au sol pour donner une meilleure évaluation de son intensités, et de sa dynamique ; l'archivage de ces images ;
  • la prévision des précipitations à courte échéance, de 1h à 2 h (« nowcasting »), par extrapolation temporelle des observations et analyse de leur dynamique ;
  • l'intégration des mesures à l’échelle des bassins versants ;
  • l’analyse de facteurs de risques.

Ce logiciel peut être utilisé en temps réel ou bien dans le cadre d'études de cas et de retours d’expérience.

Bibliographie :

  • Andrieu, H.,1986. Interprétation de mesures du radar Rodin de Trappes pour la connaissance en temps réel des précipitations en Seine-Sant-Denis et Val-de-Marne. Thèse de Docteur-Ingénieur, École Nationale des Ponts et Chaussées, Paris.
  • Blanchet,B., Neumann, A., Jacquet, G., et Andrieu, H., 1989. Improvement on rainfall measurements due to occurate synchronisation of raingauges and due to advection use in calibration. Int. Symp. on hydrol. Appl.of Weather Radar, Salford.
  • Denoeux, T., Einfalt, T., et Jacquet, G., 1990. Determination in real time of the reliability of radar rainfall forecasts. J. of Hydrol., Vol. 122, pp. 353-371.
  • Jacquet, G., et Neumann, A., 1991. Analyse à posteriori des résultats de la prévision automatique. Rapport CERGRENE, ENPC.
  • Delattre, J.M., Bachoc, A., et Jacquet, G., 1986. Performance of hardware components for real time management of sewer systems. In: Torno, H.C., Marsalek, J., et Desbordes, M. (éds.), Urban Runoff Pollution, Springer.
  • Pister, B., Bourgogne, P., Jacquet, G., Kapfer, (2010) : Utilisation des données radar à travers le service CALAMAR ; téléchargeable sur : www.meteo.fr/cic/meetings/ForumRadar2010/pres/p12_CALAMAR.pdf.
Outils personnels