S'abonner à un flux RSS
 

Wikigeotech:Cave aux sculptures de Dénezé-sous-Doué

De Wikigeotech
Détails sculptures.jpg

Sommaire

TYPOLOGIE DU SITE

La cavité[1] se situe sur la commune de Dénezé-sous-Doué.

Type de cavité

la salle aux sculpture, vue de la dalle béton
renforcement par une coque à la chaux
fontis fermé par une dalle béton
pilier renforcé par maçonnerie
vue d'un mur renforcé par maçonnerie

Cette cave, effondrée depuis des années et servant de décharge, a été redécouverte au cours de l'année 1956 par J. et C. Fraysse et inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1969. Son déblaiement date de 1974.

Elle présente de nombreuses sculptures sur ses parois, dont 400 personnages. En l'absence d'archives précises sur cette cave, sa datation a suscité de nombreuses polémiques. Toutefois, d'après l'étude des vêtements des personnages et des instruments de musiques représentés, la création de cette cave remonterait à la seconde moitié du XVIe siècle.

Son origine n'est pas déterminée avec exactitude. Plusieurs hypothèses[2] sont avancées quant à sa fonction d'origine : souterrain refuge, carrière, église souterraine ...

Nature des matériaux extraits

Tuffeau (calcaire turonien)

Cavité visitable et/ou Cavité accessible

Cette cave est accessible grâce à un escalier. Des visites sont organisées tout au long de l'année.

Géométrie de la cavité

Il existe plusieurs salles de dimensions variables communiquant entre elles. Les plus importantes sont la salle aux sculptures qui mesure environ 22m sur 14m, et une salle adjacent non ouverte au public car en mauvais état de 21m sur 17m . Dans la salle aux sculptures, il existe un puits.

Propriétaire

La commune est propriétaire de la cave et des terrains au dessus ; la cave rejoint d'autres caves appartenant à des particuliers.

ETAT DE LA CAVITÉ

Existence d’une étude de site/diagnostic

Un diagnostic du bureau d'études « Entre Loire et Coteaux » a été réalisé en septembre 2010, avant le passage de la commission de sécurité : Contrôle de stabilité de cave d'un Établissement Recevant du Public (dossier n°49118). Des diagnostics réalisés par le même bureau d'études avaient été faits en avril 2001 et en décembre 2005.

Existence de visites de suivi/surveillance et conclusions

Des visites de la commission de sécurités sont faites tous les 2 ans.

Particularité de la cavité

Selon les endroits, le recouvrement est de 2 à 5m ; il est de 0 m dans la salle aux sculptures proprement dite (dalle béton).

Existence de confortements

La salle aux sculptures ne présente pas de problème de stabilité de toit car la voûte effondrée a été remplacée par une dalle de béton en 1982. D’autre part de nombreux murs en maçonnerie ont été réalisés pour conforter les parois. Sur le reste du circuit de visite, suite au diagnostic du bureau d'études de 2010, plusieurs zones ont été renforcées à l'aide de clous Split Set, et une zone a été confortée à l'aide d'une coque à la chaux constituée d'un mortier de chaux projeté sur un grillage ancré dans la masse rocheuse par des clous. La grande salle adjacente présente des piliers repris pour partie en maçonnerie, pour partie en béton. Un ancien fontis a été fermé à l'aide d'une dalle de béton en surface.

Environnement

  • zone urbaine ou non : Zone semi-urbaine, la cave se situe à l'ouest du bourg et se développe sous un parking et des jardins.
  • présence d’une nappe : Oui mais de profondeur inconnue.
  • comblements partiels : Des parties n'ont pas été déblayées depuis sa découverte.
  • existence d’infrastructure au dessus : Un parking réalisé sur la dalle béton qui forme sa voûte.
  • autre (carrière à flanc de coteaux,…) : La cave donne accès via une petite galerie à une cave privée.

UNE CAVITÉ REMARQUABLE

Bien que son origine exacte soit inconnue, cette cave présente de très nombreuses sculptures sur ses parois ainsi que deux fours reliés au même conduit de cheminée (fait très rare dans la région) datés de la seconde moitié du XVIe siècle. Les sculptures, taillées en haut-relief, représentent plusieurs centaines de personnages à l'aspect à la fois grotesque et contestataire. Cette cave, de part le nombre très important de sculptures, est un cas unique en France. Elle possède donc un attrait patrimonial et historique indéniable.

Il s'agit d'un site en bon état général de stabilité mais dont les sculptures se détériorent continuellement du fait de l'humidité ambiante qui génère la prolifération de mousses et la cristallisation de gypse altérant celles-ci. La Commune souhaiterait mettre en valeur et poursuivre la conservation de cette cave dont une partie est visitable.

RÉFÉRENCES

  1. LRPC ANGERS (2012). Fiche carrière remarquable Cave aux sculptures de Dénezé-sous-Doué. Plan National cavité Souterraine. Action 6 de la Convention DGPR-Ifsttar 2011
  2. blog "la cave aux sculptures" http://cave.aux.sculptures.pagesperso-orange.fr/
Outils personnels