S'abonner à un flux RSS
 

Wikibardig:Visite Technique Approfondie (VTA)

De Wikigeotech

Sommaire

Visite Technique Approfondie (VTA)

Les VTA concernent différents domaines :

• génie civil : barrage, retenue, abords ;

• hydromécanique : essentiellement les vannes ;

• contrôle-commande : alimentations, secours, asservissements… ;

• télécommunications ;

• appareils d'auscultation.

Elles comportent :

• Observations détaillées avec photographies associées ;

• Désordres constatés, ou incidents de fonctionnement et origines possibles ;

• Plans d'action, suites à donner en matière de surveillance, d’exploitation, d’entretien, d’auscultation, de diagnostic ou de confortement.

• Hydromécanique et contrôle-commande : description du matériel, revue de maintenance (contrôles périodiques de l'exploitant, essais, tests, entretien, requalification…).

Elles sont effectuées par l'ingénieur spécialiste chargé, par le propriétaire, du suivi de l'ouvrage. Cet ingénieur est compétent notamment en hydraulique, en électromécanique, en géotechnique et en génie-civil et ayant une connaissance suffisante du dossier et des résultats d’auscultation de l’ouvrage. Le compte rendu précise,pour chaque partie de l’ouvrage, de ses abords et de la retenue dans le cas d’un barrage, les constatations, les éventuels désordres observés, leurs origines possibles et les suites à donner en matière de surveillance,d’exploitation, d’entretien, d’auscultation, de diagnostic ou de confortement.

La visite éventuelle du responsable de l’État chargé du contrôle sera si possible conjointe à la visite de l'ingénieur spécialiste.

Périodicité

Il est obligatoire de respecter la périodicité suivante pour les visites techniques approfondies de l'ingénieur spécialiste :

• au moins une fois par an pour les barrages de Classe A

• au moins une fois tous les trois ans pour les barrages de classe B

• au moins une fois tous les cinq ans pour les barrages de classe C.


Des visites intermédiaires peuvent s'imposer à la demande du propriétaire ou de l'exploitant si ceux-ci constatent un phénomène inquiétant lors des inspections de routine.

La période la plus propice à la meilleure observation des barrages est celle où la retenue est pleine.

Compte rendu des visites techniques approfondies

A l'issue de la visite approfondie, l'ingénieur spécialiste rédige un rapport complet, décrivant toutes les observations faites lors de la visite, rendant compte des essais de fonctionnement des organes hydrauliques et des instruments d'auscultation et recommandant tous travaux ou interventions qui seraient nécessaires. Pour les barrages de classe A, B et C, ce compte rendu doit être transmis :

• au Préfet du département sur lequel est implanté le barrage pour les barrages autorisés

• au service chargé du contrôle pour les barrages concédés.

Le contenu des visites techniques approfondies

Le contenu des visites techniques approfondies doit être précisé dans la consigne de surveillance du barrage.

Pour les barrages autorisés de classe A, B ou C, cette consigne de surveillance doit faire l'objet d'une approbation préalable par le Préfet.

Pour les barrages concédés de classe A, B ou C, ces consignes doivent être reprises en annexe du règlement d'eau prévu à l'article 21 du cahier des charges type.

Les visites techniques approfondies doivent porter sur la totalité du barrage, à savoir le génie civil mais également le dispositif d'auscultation, les structures des organes hydrauliques, les dispositifs de manœuvre, le contrôle commande…. Faisant appel à des spécialistes de ces domaines spécifiques, la visite technique approfondie peut être réalisée en plusieurs opérations distinctes.

Mission de contrôle

Le service chargé du contrôle doit vérifier :

• que la consigne de surveillance comporte les clauses définissant le contenu et les modalités des visites techniques approfondies

• que les visites techniques approfondies sont bien réalisées, notamment en vérifiant leur inscription dans le registre du barrage

• que les comptes-rendus des visites techniques approfondies ont été rédigés dans un délai raisonnable (deux mois au maximum) et transmis au préfet ou au service du contrôle.

Bien que cela ne soit pas inscrit de manière réglementaire dans les textes, il ne peut être que recommandé d'inciter les propriétaires ou exploitants de barrages de procéder à ces visites techniques approfondies à des dates permettant la mise à disposition des comptes-rendus préalablement à la visite d'inspection du service du contrôle.

Inversement, il n'est pas acceptable que l'exploitant mette à profit la visite d'inspection par le service du contrôle, pour procéder simultanément de son côté à la visite technique approfondie.

Organisation de la visite

Il convient, lors de la visite, de disposer d'un dossier technique à jour, comprenant au minimum :

  • les informations sur la conception et la réalisation du barrage (coupe type, matériaux utilisés, organes divers…), et sur les gros travaux éventuels ;
  • le compte rendu de la précédente visite ;
  • le cas échéant, les résultats des dernières mesures d'auscultation.

Déroulement de la visite

Tous types de barrages

Voici la liste des points à observer et des renseignements à noter ainsi que des commentaires

Événements marquants depuis la précédente visite

  • travaux d'entretien
  • travaux de confortement
  • niveaux maxi/mini de la retenue
  • très fortes crues

Consulter le Registre de l'ouvrage

Suivi des recommandations émises lors de la précédente visite

Pied et zone aval du barrage

  • zones humides
  • venues d'eau
  • végétation arbustive à enlever

Toute zone humide ou venue d'eau en pied du barrage ou à son aval proche doit être notée, observée et localisée sur plan. Un piquetage au sol est nécessaire pour suivre l'évolution éventuelle d'une zone humide ou d'une source. Si celà est possible, on procède à la mesure du débit afin d'en suivre les variations. Les abords du barrage doivent être entretenus, exempts de tout arbre ou arbuste

Dispositif d'auscultation Procéder à une mesure lors de la visite. Contrôler les fiches de saisie des mesures

- drains

  • débit des drains

Lors de la visite approfondie de l'ouvrage, il convient de s'assurer :

- que la mesure des débits est précise et fiable (faire exécuter une série de mesures par le surveillant) ;

- que les drains ne sont pas colmatés ;

- qu'il n'y a pas de dépôts de particules de sol à la sortie des drains.

  • Etat d’entretien des exutoires

- limnimètre

  • Etat général – fixation ?

- bornes topographiques et piliers de visée

  • stables ? déchaussés ?

- piézomètres

  • Etat des tubes
  • Obstrués ?
  • Protection anti vandalisme

- vinchons

  • Etat du scellement, rigidité des tiges

- tous

  • Repérage/numérotation

Fonctionnement des organes hydrauliques et appareils d'auscultation

A l'occasion de ces visites techniques, on procède à l’inspection des organes hydrauliques de sécurité (pour autant que le barrage en soit doté) et à leur manœuvre. Il s'agit, pour l'exploitant, de contrôler le bon état d'entretien et le bon fonctionnement des organes d'évacuation des eaux :

  • les vannes et clapets, en ouverture totale ou partielle ;
  • les capteurs et les liaisons avec l'exploitant (ou l'automate de commande) ;
  • les différents modes de manœuvre disponibles, en particulier les alimentations électriques normale et de secours, ainsi que, le cas échéant, les moteurs thermiques de secours.

Chaque essai doit fait l'objet :

  • d'un mode opératoire (condition de l'essai, critères à vérifier) ;
  • d'instructions écrites et précises ;
  • d'un compte-rendu d'essai.

La consigne de surveillance en détaille les modalités. Les conditions de sécurité, notamment pour les tiers, font naturellement partie des critères permettant de définir les modalités de réalisation des essais.

Si le barrage est doté d'un dispositif d'auscultation, on en vérifie le bon fonctionnement ainsi que l'exécution correcte des mesures par l'agent qui en est chargé.

Rapport de visite

A l'issue de la visite approfondie, l'ingénieur spécialiste rédige un rapport complet, décrivant toutes les observations faites lors de la visite, rendant compte des essais de fonctionnement des organes hydrauliques et des instruments d'auscultation et recommandant tous travaux ou interventions qui seraient nécessaires. Ce rapport est inclus dans le rapport de surveillance de l'ouvrage. Ce rapport est adressé par le propriétaire au service de contrôle.


Rappel des liens accessibles sur cette page :

Références

BETCGB – Fiche - AO8-V2 - Modalités de surveillance et d'auscultation

BETCGB – Fiche - BO2-V2 - Visites Techniques Approfondies

CFBR (Comité Français des Grands Barrages), 2002. Petits barrages : recommandations pour la conception, la réalisation et le suivi. Coordination Gérard Degoutte. Cemagref Editions-2° édition.

Royet P. 2006, La surveillance et l’entretien des petits barrages. Edition Quae, Paris 2006.78 p.

Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (MEDDE), Décret n° 2015-526 du 12 mai 2015 relatif aux règles applicables aux ouvrages construits ou aménagés en vue de prévenir les inondations et aux règles de sûreté des ouvrages hydrauliques.


Image-retour-Visite Guidée.png Pour revenir au menu « Visite guidée »


Pour plus d'information sur l'auteur : INRAE - UMR RECOVER - Equipe G2DR


Le créateur de cet article est INRAE - UMR RECOVER - Equipe G2DR
Note : d'autres personnes peuvent avoir contribué au contenu de cet article, [Consultez l'historique].

  • Pour d'autres articles de cet auteur, voir ici.
  • Pour un aperçu des contributions de cet auteur, voir ici.
Outils personnels