S'abonner à un flux RSS
 

Jet d'eau de Genève

De Wikigeotech

Le jet d'eau de Genève constitue la fierté de la ville de Genève. Il est géré par la Société Industrielle de Genève (SIG).  Il se trouve dans le Lac Léman sur le côté est de la ville. C'est un symbole fort affiché par la ville, représentant un immense drapeau de 140 m flottant dans le vent qui concrétise l'ambition, la vitalité et la renommée internationale de Genève.

Le jet d'eau n'a pas toujours été implanté à sa localisation actuelle. A l'origine, dans les années 1886, il faisait partie intégrante d'une usine hydraulique à la Coulouvrière et qui fonctionna jusqu'en 1990. Cette usine produisait de la force motrice qui alimentait la ville. Or l'énergie n'étant pas stockable, lorsque les machine étaient à l'arrêt en fin de journée, il fallait gérer les surpressions dues à une charge hydraulique importante. Pour éviter les problèmes, les ouvriers eurent l'idée de laisser libre une vanne de sécurité, laissant ainsi s'échapper le trop plein de pression d'eau qui constitua un jet d'eau d'une trentaine de mètres. Ce jet d'eau devint petit à petit une attraction de Gneève, bien visite de loin.

En juillet 1891, le conseil adminitratif de la ville de Genève décida de le promouvoir au rang d'attraction touristique.

Photographie du jet d'eau d'eau le 28 janvier 2012
jet d'eau de Genève en contre jour
jet d'eau Genève et station de pompage
jet d'eau sous ciel d'orage

Il n'était alors plus question de le laisser lié à l'usine hydraulique et un nouveau site fut décidé pour implanter une usine dédiée au jet d'eau, en partie immergée, fonctionnant avec un groupe électrogène alimentant deux groupes moto-pompes. Par l'orifice (voir photo ci-dessus) est propulsée chaque seconde 1/2 mètre cube d'eau avec une pression énorme, à quelque 140 mètres d'altitude.


Le créateur de cet article est Jean-Michel Tanguy
Note : d'autres personnes peuvent avoir contribué au contenu de cet article, [Consultez l'historique].

  • Pour d'autres articles de cet auteur, voir ici.
  • Pour un aperçu des contributions de cet auteur, voir ici.
Outils personnels