S'abonner à un flux RSS
 

Wikibardig:Mesure des déformations : Différence entre versions

De Wikigeotech
(Références)
 
(4 révisions intermédiaires par un utilisateur sont masquées)
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
:*le fissuromètre avec capteur inductif (précision du 1/100e de mm, mais nécessité d'une alimentation électrique) ;
 
:*le fissuromètre avec capteur inductif (précision du 1/100e de mm, mais nécessité d'une alimentation électrique) ;
 
:*le vinchon, qui est un fissuromètre triaxial (mesure dans les 3 directions) mesurant le déplacement relatif dans 3 directions dont la mesure se fait au pied à coulisse avec une précision de lecture au 1/100e de mm.
 
:*le vinchon, qui est un fissuromètre triaxial (mesure dans les 3 directions) mesurant le déplacement relatif dans 3 directions dont la mesure se fait au pied à coulisse avec une précision de lecture au 1/100e de mm.
[[File:Fissuromètre.PNG|400px]] Fissuromètre (Photo Irstea-OHAX)  
+
[[File:Fissuromètre.PNG|400px|link=]] Fissuromètre (Photo Irstea- G2DR)  
  
[[File:vinchon st christophe.PNG|400px]]Vinchon (Photo Irstea-OHAX)
+
[[File:vinchon st christophe.PNG|400px|link=]]Vinchon (Photo Irstea-G2DR)
 +
 
 +
[[File:inclinomètre.PNG|400px|link=]]Cours Contrôle des barrages P.Royet / Irstea-G2DR
  
[[File:inclinomètre.PNG|400px]]Cours Contrôle des barrages Paul Royet
 
  
 
Ces instruments d'auscultation doivent être régulièrement [http://wikibardig.developpement-durable.gouv.fr/index.php/Wikibardig:Entretien_de_l'ouvrage#Entretien_du_dispositif_d.27auscultation entretenus].
 
Ces instruments d'auscultation doivent être régulièrement [http://wikibardig.developpement-durable.gouv.fr/index.php/Wikibardig:Entretien_de_l'ouvrage#Entretien_du_dispositif_d.27auscultation entretenus].
Ligne 27 : Ligne 28 :
 
== Références ==
 
== Références ==
  
Comité Français des Grands Barrages (1997). Recommandations pour la conception, la réalisation et le suivi des Petits barrages. Coordination Degoutte G. Cemagref Editions. 173 pages.
+
CFBR (Comité Français des Grands Barrages), 2002. Petits barrages : recommandations pour la conception, la réalisation et le suivi. Coordination Gérard Degoutte. Cemagref Editions-2° édition.
  
Poupard M. & Royet P. (2001). La surveillance des barrages. InProceedings of CFGB Colloque Technique, Aix-en-Provence, France.
+
Poupard M. & Royet P. (2001). La surveillance des barrages. CFGB Colloque Technique, Aix-en-Provence, France.
  
Royet P. (2006). La surveillance et l’entretien des petits barrages. Editions Cemagref. 80 pages.
+
Royet P. 2006, La surveillance et l’entretien des petits barrages. Edition Quae, Paris 2006.78 p.
  
  

Version actuelle en date du 5 octobre 2017 à 14:45

Sommaire

[modifier] Mesure des déformations

Les déformations sont évaluées à l'aide des instruments suivants :


  • Les extensomètres “à corde vibrante” donnant la déformation du béton, ont été installés en grande quantité dans les barrages. Appareil sensible et fiable, il donne des indications importantes sur l'évolution des déformations internes, notamment pendant le début de la vie de l'ouvrage lorsque retrait et fluage sont importants.


  • Les extensomètres multipoints (appelés également distofors) à longue base sont présents dans quelques fondations rocheuses et sur certaines structures. Malgré une certaine fragilité, ils sont extrêmement utiles pour mesurer des déplacements sur des distances allant de quelques décimètres à plusieurs dizaines de mètres. Ils sont particulièrement bien adaptés à la mesure de l'ouverture du pied amont des voûtes.


  • Les fissuromètres sont installés sur une fissure ou un joint dont on veut suivre l'évolution. On mesure les déplacements relatifs des deux lèvres de la fissure, au moins dans l'axe perpendiculaire à son plan. Dans cette famille il existe une gamme d'instruments, du plus simple au plus sophistiqué :
  • le témoin de fissuration fournit seulement une information tout ou rien: la fissure continue à jouer ou est désormais inactive. En plâtre, résine ou mortier, le témoin doit être parfaitement bien scellé et être conçu pour se rompre au droit de la fissure (section rétrécie) ;
  • le fissuromètre avec mesure au vernier (précision du l/10e de mm, mesure sur un axe) ;
  • le fissuromètre avec mesure au comparateur (précision du 1/100e de mm, mesure sur un axe) ;
  • le fissuromètre avec capteur inductif (précision du 1/100e de mm, mais nécessité d'une alimentation électrique) ;
  • le vinchon, qui est un fissuromètre triaxial (mesure dans les 3 directions) mesurant le déplacement relatif dans 3 directions dont la mesure se fait au pied à coulisse avec une précision de lecture au 1/100e de mm.

Fissuromètre.PNG Fissuromètre (Photo Irstea- G2DR)

Vinchon st christophe.PNGVinchon (Photo Irstea-G2DR)

Inclinomètre.PNGCours Contrôle des barrages P.Royet / Irstea-G2DR


Ces instruments d'auscultation doivent être régulièrement entretenus.

[modifier] Références

CFBR (Comité Français des Grands Barrages), 2002. Petits barrages : recommandations pour la conception, la réalisation et le suivi. Coordination Gérard Degoutte. Cemagref Editions-2° édition.

Poupard M. & Royet P. (2001). La surveillance des barrages. CFGB Colloque Technique, Aix-en-Provence, France.

Royet P. 2006, La surveillance et l’entretien des petits barrages. Edition Quae, Paris 2006.78 p.


Pour plus d'information sur l'auteur : Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR


Le créateur de cet article est Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR
Note : d'autres personnes peuvent avoir contribué au contenu de cet article, [Consultez l'historique].

  • Pour d'autres articles de cet auteur, voir ici.
  • Pour un aperçu des contributions de cet auteur, voir ici.
Outils personnels