S'abonner à un flux RSS
 

Solides (HU)

De Wikigeotech
Version du 30 juin 2020 à 08:07 par Bernard Chocat (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Traduction anglaise : Solids, Sédiment

Dernière mise à jour : 30/6/2020

Dans le contexte de l'assainissement et de l'hydrologie, ce terme inclut tous les dépôts ainsi que les éléments non dissous présents dans l'eau, qu'ils soient susceptibles ou non de décanter.

On s’intéressera dans cet article essentiellement aux solides susceptibles de décanter dans les systèmes d'assainissement (Voir également Matières en suspension).

Origine des solides dans les réseaux

Ces solides ont des origines et des formes physiques et chimiques multiples : terre végétale, sable et débris divers apportés par le ruissellement, résidus d'activités industrielles et commerciales, matériaux provenant de travaux de construction, solides associés aux eaux usées domestiques, etc. Les solides provenant de ces différentes sources interagissent les uns avec les autres dès qu'ils sont dans le système d'assainissement et forment un dépôt plus ou moins cohésif dont les caractéristiques changent dans l'espace et dans le temps.

Classification des solides dans les réseaux

Ces dépôts ont fait l'objet de nombreux travaux scientifiques, en particulier par le groupe de travail Sewer Systems and Processes Working Group du comité joint IWA/IAHR sur l'hydrologie urbaine.

L'un des résultats de ces recherche a consisté à faire une classification des solides en système unitaire en cinq types :

  • "type A" : sédiments grossiers non cohésifs, essentiellement minéraux qui constituent une partie importante des dépôts formés dans les collecteurs ;
  • "type B" : même sédiments que la classe A, mais consolidés par des graisses et des bitumes (ce type de sédiment est plus rare) ;
  • "type C" : sédiments fins plus ou moins organiques, qui se déposent en couche fine, généralement à la surface des sédiments de type A ;
  • "type D" : biofilm recouvrant les parois des canalisations dans la zone de marnage des eaux de temps sec ;
  • "type E" : sédiments assez fins transportés en suspension dans les eaux de temps de pluie, qui se déposent dans les bassins d'orage ou plus généralement de retenue, les chambres à sable, ainsi que dans les conduites, en tête de réseau ou dans des singularités hydrauliques, au moment où la décrue diminue brutalement l’énergie mobilisée pour leur transport.
Les bouches d'égout et les avaloirs constituent une source majeure d'introduction des solides dans les systèmes d'assainissement ; crédit photo SIAAP.

Plusieurs des petites particules portent une charge électrostatique qui augmente la cohésion des dépôts. Les solides grossiers (gross solids) sont généralement définis par le fait qu'une au moins de leur dimension est supérieure à 6 mm. On les trouve aussi bien dans les eaux pluviales que dans les eaux usées. Ils comprennent des éléments aussi divers que de la matière fécale, des morceaux de plastique, de textile ou de papier, des produits sanitaires ou des débris végétaux. Les solides que l'on trouve dans différentes parties d'un système d’assainissement varient selon l'endroit et la topographie du réseau.

Bibliographie :

Voir aussi : Gestion de l’ensablement.

Outils personnels