S'abonner à un flux RSS
 

Rhéologie (HU) : Différence entre versions

De Wikigeotech
 
 
(2 révisions intermédiaires par un utilisateur sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
''<u>Traduction anglaise</u> : Rheology''
 
''<u>Traduction anglaise</u> : Rheology''
  
Mot créé aux États Unis en 1929 par Eugène Cook Bingham
+
<u>Dernière mise à jour</u> : 29/6/2020
(1878-1945). Étymologiquement, la rhéologie est une science qui traite de
+
l'écoulement, des déformations, et plus généralement de la viscosité des
+
matériaux sous l'action de contraintes. La rhéologie est une branche de la
+
physique qui étudie l’écoulement ou la déformation de substances liquides,
+
pâteuses ou même solides, sous l’effet des contraintes qui leur sont
+
appliquées, en tenant compte de la vitesse d’application de ces contraintes ou
+
plus généralement de leur variation au cours du temps. Elle étudie plus
+
particulièrement le comportement des fluides non-newtoniens, c’est-à-dire de
+
fluides pour lesquels :  
+
  
·        
+
Domaine scientifique qui s’intéresse principalement aux écoulements visqueux.
l’écoulement est conditionné par d’autres contraintes que les seules
+
contraintes de cisaillement ;
+
  
·        
+
Mot créé aux États Unis en 1929 par Eugène Cook Bingham (1878-1945). Étymologiquement, la rhéologie est une science qui traite de l'écoulement, des déformations, et plus généralement de la viscosité des matériaux sous l'action de contraintes. La rhéologie est une branche de la physique qui étudie l’écoulement ou la déformation de substances liquides, pâteuses ou même solides, sous l’effet des contraintes qui leur sont appliquées, en tenant compte de la vitesse d’application de ces contraintes ou plus généralement de leur variation au cours du temps. Elle étudie plus particulièrement le comportement des fluides non-newtoniens, c’est-à-dire de fluides pour lesquels :
la viscosité n’est pas indépendante de la vitesse de cisaillement
+
et/ou du temps,  
+
  
·        
+
* l’écoulement est conditionné par d’autres contraintes que les seules contraintes de cisaillement ; 
les contraintes perdurent même si l’écoulement est arrété.  
+
* la viscosité n’est pas indépendante de la vitesse de cisaillement et/ou du temps, 
 +
* les contraintes perdurent même si l’écoulement est arrêté.  
  
En hydrologie la rhéologie est utile pour l’étude des
+
En hydrologie la rhéologie est utile pour l’étude des écoulements très chargés en sédiments ([[Laves torrentielles (HU)|laves torrentielles]] par exemple).
écoulements très chargés en sédiments ([[Laves torrentielles (HU)|laves
+
torrentielles]] par exemple).
+
  
[[Catégorie:Dictionnaire DEHUA]]
+
[[Catégorie:Dictionnaire_DEHUA]]
 +
[[Catégorie:Processus_divers_de_dépôt_et_d'érosion_(HU)]]
 +
[[Catégorie:Généralités_Transport_solide_(HU)]]
 +
[[Catégorie:Processus_de_base_et_hydraulique_des_réseaux_(HU)]]

Version actuelle en date du 29 juin 2020 à 17:11

Traduction anglaise : Rheology

Dernière mise à jour : 29/6/2020

Domaine scientifique qui s’intéresse principalement aux écoulements visqueux.

Mot créé aux États Unis en 1929 par Eugène Cook Bingham (1878-1945). Étymologiquement, la rhéologie est une science qui traite de l'écoulement, des déformations, et plus généralement de la viscosité des matériaux sous l'action de contraintes. La rhéologie est une branche de la physique qui étudie l’écoulement ou la déformation de substances liquides, pâteuses ou même solides, sous l’effet des contraintes qui leur sont appliquées, en tenant compte de la vitesse d’application de ces contraintes ou plus généralement de leur variation au cours du temps. Elle étudie plus particulièrement le comportement des fluides non-newtoniens, c’est-à-dire de fluides pour lesquels :

  • l’écoulement est conditionné par d’autres contraintes que les seules contraintes de cisaillement ;
  • la viscosité n’est pas indépendante de la vitesse de cisaillement et/ou du temps,
  • les contraintes perdurent même si l’écoulement est arrêté.

En hydrologie la rhéologie est utile pour l’étude des écoulements très chargés en sédiments (laves torrentielles par exemple).

Outils personnels