S'abonner à un flux RSS
 

Précipitation (HU)

De Wikigeotech
Version du 28 juin 2020 à 15:57 par Bernard Chocat (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Traduction anglaise : Precipitation

En hydrologie, ce mot peut être utilisé dans différents sens.

Pour les chimistes il s’agit de la formation d’une forme dispersée hétérogène dans une phase majoritaire (par exemple la formation de cristaux solides de sel dans un liquide).

De façon plus fréquente, il s’agit d’une chute d’eau ou de particules provenant de l’atmosphère. On distingue ainsi :

  • les précipitations sèches (dry precipitation, dry allout) : retombées de poussières pendant les périodes de temps sec. Les précipitations sèches (ou dépôts de temps sec) sont responsables de dépôts polluants sur les bassins versants urbains et ruraux pendant les périodes de temps sec et donc d'une partie importante de la pollution des rejets urbains de temps de pluie.
  • les précipitations humides (wet precipitation), qui correspondent aux brouillards, aux pluies, aux chutes de neige, de grêle, etc. Voir Pluie.

Parmi les nombreuses formes de précipitations humides, on peut citer : l'abat, l'abattée, l'averse, la bruine, le brouillard, la brouillasse, la cataracte, le crachin, le déluge, la drache, la giboulée, la goutte, le grain, la grêle, le grésil, la lavasse, la neige, la nielle, l'ondée, l'orage, la pluie, le poudrin, la rincée, la saucée, la renapée etc. Pour le reste, [Dac, 1972] a apporté une réflexion définitive sur la question : « Quand à la Saint-Médard, il tombe de la pluie, de la grêle, des hallebardes et de la suie, on est tranquille pour quarante jours plus tard, parce que, à part tout ça, qu'est-ce que vous voulez qu'il tombe ? Oui, je sais, mais enfin, c'est plutôt rare… ».

Dispositif destiné à mesurer la quantité de polluants contenus dans les précipitations sèches (casier ouvert) et les précipitations humides (casier fermé) ; l'ouverture/fermeture des casiers est commandée par le pluviomètre ; crédit photo OTHU.
Outils personnels