S'abonner à un flux RSS
 

Laves torrentielles (HU) : Différence entre versions

De Wikigeotech
 
(3 révisions intermédiaires par un utilisateur sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
''<u>Traduction anglaise</u> : Mudflow''
+
''<u>Traduction anglaise</u> : Mudflow, Debris flow''
  
 
<u>Dernière mise à jour</u> : 11/2/2020
 
<u>Dernière mise à jour</u> : 11/2/2020
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
Les laves torrentielles peuvent être extrêmement meurtrières. Des coulées de boues très importantes provoquées par des pluies abondantes ont par exemple été à l’origine de deux catastrophes consécutives à Rio de Janeiro au début de l’année 1967 (864 morts en janvier, puis plus de 300 en février).
 
Les laves torrentielles peuvent être extrêmement meurtrières. Des coulées de boues très importantes provoquées par des pluies abondantes ont par exemple été à l’origine de deux catastrophes consécutives à Rio de Janeiro au début de l’année 1967 (864 morts en janvier, puis plus de 300 en février).
  
[[Catégorie:Transport_solide_(HU)]]
+
[[Catégorie:Dictionnaire_DEHUA]]
 +
[[Catégorie:Généralités_Transport_solide_(HU)]]
 +
[[Catégorie:Crue_et_inondation_(HU)]]

Version actuelle en date du 4 juin 2020 à 14:45

Traduction anglaise : Mudflow, Debris flow

Dernière mise à jour : 11/2/2020

Écoulement d’eau transportant une grande quantité de matériau solide et de boue.

Les laves torrentielles sont provoquées par un ruissellement important sur une surface facilement érodable ou par un glissement de terrain. Le comportement des laves torrentielles est complexe du fait de la présence de matériaux solides ou pâteux. Il s'agit d'écoulements de fluides non newtoniens, avec existence de seuils de cisaillement. Une distinction est faite entre laves torrentielles boueuses et laves torrentielles granulaires.

Voir : vidéo de lave torrentielle boueuse.

Les laves torrentielles peuvent être extrêmement meurtrières. Des coulées de boues très importantes provoquées par des pluies abondantes ont par exemple été à l’origine de deux catastrophes consécutives à Rio de Janeiro au début de l’année 1967 (864 morts en janvier, puis plus de 300 en février).

Outils personnels